Image bandeau haut Retour à la page d'accueil culture.paris.fr
Retour à la page d'accueil culture.paris.fr
  Accueil collections > Parcours > Conservation des oeuvres d'art religieuses et civiles  

Catalogues des collections patrimoniales

Conservation des oeuvres d'art religieuses et civiles

Peintures du XVIIe siècles

La Révolution française vide les églises parisiennes de leur contenu, ce qui participe à une prise de conscience patrimoniale, sur laquelle se bâtit le Muséum central, futur musée du Louvre. L’inventaire des biens du clergé est suivi, dans certains cas, de ventes ou de mises en réserves. Par la suite, des dépôts ont été consentis par le Muséum central aux différents musées de province, nés à cette même époque. C’est pourquoi de nombreux tableaux du XVIIème siècle en provenance des églises de Paris, ornent encore aujourd’hui les cimaises des grands musées français. Néanmoins, les paroisses récupèrent ensuite une partie des peintures qui leur avaient été soustraites et se voient attribuer des œuvres d’art afin de remeubler les édifices.

La sélection de quelques peintures, réunies ici, offre à la fois des informations matérielles sur les tableaux, sur leur historique, leur provenance lorsqu’elle est connue, mais également sur les scènes représentées, et les artistes.
La visite des églises parisiennes permet à l’amateur de redécouvrir l’histoire de la peinture française du XVIIème siècle, son évolution stylistique et ses différents modes d’expression. Elle offre la possibilité d’apprécier des artistes pas ou peu représentés dans les musées car négligés lors de leur constitution.

Les tableaux choisis couvrent tout le cours du siècle, de la régence de Marie de Médicis (1610- 1615) jusqu’au règne de Louis XIV (1643 – 1715) et présentent une grande diversité de styles, depuis les compositions michelangelesques de Quentin Varin à l’église Saint-Nicolas-des-Champs aux effets grandioses de l’Ex-voto à sainte Geneviève de Nicolas de Largillière de Saint-Etienne-du-Mont. A côté des œuvres des grands peintres qui travaillent pour le roi, comme Simon Vouet, Eustache Le Sueur, Jacques Stella, Philippe de Champaigne ou Charles Le Brun, l’internaute pourra également découvrir des compositions méconnues comme le cycle dû à Ferdinand Elle, conservé à Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux.

Envoyer cette page Imprimer
haut de pageHaut de page
Plan du site | Informations éditeur | Contact |