Image bandeau haut Retour à la page d'accueil culture.paris.fr
Retour à la page d'accueil culture.paris.fr
  Accueil collections > Catalogue par institution > Les collections du musée Galliera - musée de la mode de la Ville de Paris  

Catalogues des collections patrimoniales

Les collections du musée Galliera - musée de la mode de la Ville de Paris

Rechercher dans la collection du musée

Présentation des départements

 Costumes des XVIIe et XVIIIe siècles

Le musée Galliera possède un fonds de 2000 costumes des XVIIe et  XVIIIe siècle. Cet ensemble, exceptionnel par le nombre et l’intérêt des œuvres, se singularise par une mode masculine particulièrement bien représentée, riche de deux costumes rares du XVIIe siècle et un ensemble original de 200 gilets datés du règne de Louis XVI. La mode féminine du siècle des Lumières est illustrée entre autres par 70 robes à la française, un ensemble exceptionnel de corps à baleines et un corset ayant probablement appartenu à la reine Marie-Antoinette. Le reste de la collection se répartit en vêtements d’enfants, de théâtre, costumes liturgiques, textiles et costumes démontés. 

Voir une sélection

 Costumes féminins du XIXe siècle

Réunissant notamment plus de neuf cents robes, ce département compte de nombreuses tenues du soir ou de cérémonie. En effet, ces dernières ont été mieux conservées que les tenues de jour ou les vêtements plus communs, en raison de la préciosité de leurs matériaux ou en souvenir de l'occasion qui les a vu fabriquer. Certaines de ces pièces ont été portées par des femmes célèbres, comme l'impératrice Marie-Louise, George Sand ou encore la comtesse Greffulhe. Beaucoup de ces costumes portent des griffes prestigieuses, telles Worth, Doucet, Redfern, ou encore Rouff, ainsi que celles de grands magasins comme Le Bon Marché ou Le Louvre.


 Première moitié du XXe siècle - Les années 20

c’est par un fonds d’une richesse exceptionnelle que les années 20 sont représentées au musée Galliera au sein du département de la 1ère moitié du XXème siècle.
Robes et manteaux du soir, richement ornés,  rappellent combien les « années folles » furent marquées par une vague de libération, d’euphorie et d’exubérance. Ce fut un âge d’or pour la broderie.
Des noms aussi  prestigieux que ceux de Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Paquin, Callot sœurs, Jean Patou… côtoient des maisons comme Agnès et Jérôme. Une importante collection de pièces du soir non griffées, dont certaines proviennent sans aucun doute de grandes maisons de couture,  vient compléter notablement la qualité de ce fonds.

Voir une sélection

 Haute couture de la seconde moitié du XXe siècle

Rassemblant des pièces griffées des plus grandes maisons de couture parisiennes, mais aussi de leurs déclinaisons Boutique, le département reflète l'évolution de la mode des cinquante dernières années. Il compte notamment des fonds exceptionnellement riches des maisons Christian Dior, Balenciaga, Pierre Balmain, Jacques Fath, Carven, Grès, Givenchy ou encore Paco Rabanne. Les nombreux dons de clientes ou des maisons elles-mêmes, comme Guy Laroche ou Franck Sorbier, enrichissent aujourd'hui encore ses collections.

 Accessoires de mode

Rassemblant à lui seul autant de pièces que l’ensemble des départements costumes du musée Galliera, le département Accessoires se compose d’une incroyable diversité d’oeuvres, datées de la fin du XVIIe siècle à nos jours : éventails, chapeaux et bonnets, foulards et châles, chaussures, sacs, gants, manchons, cannes, parapluies et ombrelles, bijoux couture et fantaisie, boutons, boucles, épingles à chapeaux, porte-bouquet… Signés par de grands noms ou fabriqués maison, luxueux ou plus modestes, ces accessoires sont indispensables pour une juste perception de l’évolution de la mode.

 Le cabinet d'arts graphiques

Créé en 1984, à l’initiative de Guillaume Garnier alors directeur du musée Galliera, le Cabinet d’Arts graphiques regroupe dessins de mode  –illustrations de presse et maquettes de stylistes-, dessins industriels, gravures, patrons, factures et publicités. Des lavis de Leclerc, Desrais et Saint-Aubin pour la Galerie des modes de 1780 aux dessins de  Blossac, Bouët-Willaumez, Louchel, Rouffiange pour le XXe, en passant par les aquarelles de Jules David et Héloïse Leloir pour la Mode illustrée, les œuvres du Cabinet d’Arts graphiques offrent un panorama complet de l’histoire de la mode de la fin du XVIIIe à nos jours.

Envoyer cette page Imprimer
haut de pageHaut de page
Plan du site | Informations éditeur | Contact |